Milton-Parc célèbre le Canada… autrement!

Le Comité des citoyen-n-es Milton-Parc (CCMP) souligne à sa manière la fête du 150e anniversaire de la confédération.

Oubliez la fête patriotique. Pas question « de brandir le drapeau et de chanter l’hymne national », explique Nathan McDonnell, un membre (hyper) actif du comité Solidarité communautaire du CCMP qui organise l’événement de samedi. Au menu, le CCMP propose plutôt une réflexion critique sur le passé, le présent et l’avenir du Canada… et du quartier Milton-Parc!
De la colonisation à la globalisation
« Un enjeu central que nous soulevons est celui de la colonisation », souligne le militant qui rappelle que le 150e anniversaire du Canada, comme le 375e anniversaire de Montréal, marque l’aboutissement d’un long processus d’assimilation et de spoliation des Premières nations. Symboliquement, l’ouverture de l’événement sera d’ailleurs assurée par le groupe de tambour amérindien contemporain les Buffalo Hat Singers dirigé par le chanteur Anishinabé Norman Achneepineskum.
Les ateliers ouverts qui se dérouleront en après-midi seront l’occasion de se pencher sur des enjeux sociaux, économiques et environnementaux globaux et locaux, de l’histoire de l’immigration dans Milton-Parc aux impacts du projet de Réseau électrique métropolitain. La cofondatrice du mouvement altermondialiste Citizens in Action (Action citoyenne), Nadia Alexan, présentera également un atelier intitulé « Libre-Échange, Néolibéralisme et Capitalisme Corporatif » où elle développera sa critique du nationalisme dans un contexte de libre-échange.
Quel avenir pour les espaces verts montréalais?
Le président du Mouvement citoyen pour la préservation du Jardin Notman, Tony Antakli, a également été invité à donner un atelier sur la protection des espaces verts. Joint au téléphone, il demeure circonspect sur les développements dans le dossier du Jardin Notman, dont la survie est à nouveau menacée par un projet de développement immobilier. « On a une période de grâce », se contente-t-il de dire.
Le sujet de la protection des espaces verts demeure d’actualité dans Milton-Parc, alors que le sort du parc Léo-Parizeau demeure incertain. C’est d’ailleurs à cet endroit que le CCMP a fixé le point rendez-vous pour sa célébration alternative de la Fête du Canada. En cas de pluie, les activités se tiendront de l’autre côté de l’avenue du Parc dans les locaux d’Alternatives.

Leave a Reply