Le milieu communautaire demande des comptes au gouvernement

Plusieurs organismes du Plateau seront en grève cette semaine dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire.

Cette campagne nationale s’inscrit dans la foulée du mouvement Je soutiens le communautaire, lancé l’an dernier par la Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) et la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles.
Plus de besoins, moins de capacité d’action
« Il y a vraiment de plus en plus de difficultés à répondre aux besoins », affirme la coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire Action Solidarité Grand Plateau (CDC AGSP), Fulvia Spadari, qui dénonce le sous-financement des groupes d’action communautaire autonome ainsi que la multiplication des mécanismes de reddition de compte auxquels sont assujettis les groupes financés.
L’an dernier, une demi-douzaine d’organismes communautaires du Plateau avait participé à deux journées de grève sociale pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement du Québec. Cette année, les groupes mobilisés organisent une série d’actions locales qui culmineront le 9 novembre avec le déploiement d’une bannière au Centre du monastère, siège de l’AGSP et de plusieurs organismes communautaires, dont le Comité logement du Plateau Mont-Royal et le Resto Plateau.
Soutenir l’action communautaire
« Nous réclamons de l’État québécois des engagements envers les organismes communautaires, mais aussi envers les personnes qu’ils soutiennent par un réinvestissement adéquat dans les services publics et les programmes sociaux », peut-on lire dans un communiqué émis par la CDC ASGP au nom du milieu communautaire du Plateau.
Rappelons que l’Institut de recherches et d’informations socio-économiques (IRIS) a chiffré à plus de 4 milliards de dollars les compressions opérées depuis 2014 par le gouvernement Couillard. Ces coupures ont frappé de plein fouet les personnes les plus vulnérables, comme en témoigne notamment l’explosion des besoins en matière de sécurité alimentaire sur le Plateau.
 
 

Leave a Reply